Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

La Porte Aiguière

"La muraille qui encerclait la cité était constituée de six portes, ce qui permettait de défendre le bourg et le château des Poitiers mais aussi de contrôler les entrées et les sorties.

Sur ces six portes ne subsistent que quelques vestiges. Ici, un pilier surmonté d’une boule de pierre marque l’emplacement de l’ancienne porte de la cité à l’ouest, appelée porte Aiguière.
Au nord-ouest de l’enceinte, la porte Carcéole (ou Cornelle) n’a laissé aucun vestige visible ainsi que la porte Monestier ou encore celle d'Ozouse vers l'hôpital. Alors que pour les portes du Marché et de La Tournelle, quelques traces incrustées dans les habitations permettent de s’imaginer les entrées de la cité. La porte Carceolla (ou Cornelle) dite aussi porte de Laye, fut murée et fermée ainsi que la porte Monestier en 1790 aux frais des habitants. D’après l’ouvrage de Jean-Noël Couriol, en 1527 lors d’une grande épidémie de peste, la communauté dut payer 40 sols pour la garde de cette porte. Etymologiquement, le nom de cette porte a vraisem- blablement un lien avec la proximité de la fontaine de la Grande Rue (aigue = eau)."

PA.jpg