Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Vivre ensemble

Recensement 2018 des personnes vulnérables

recensementvulen.jpg

La ville d’Etoile sur Rhône, à travers son Centre communal d’action sociale, met à jour un registre des personnes vulnérables, à contacter en cas d’événement exceptionnel.

L’inscription au registre est volontaire et facultative. Une personne vulnérable est définie comme « un mineur de moins de 15 ans ou une personne qui n’est pas en mesure de se protéger en raison de son âge, d’une maladie, d’une infirmité, d’une déficience physique ou psychique ou d’un état de grossesse » (article 434-3 du Code Pénal). Ce registre recense les personnes les plus vulnérables afin de prévenir les risques (déshydratation, aggravation des pathologies, isolement etc.) lors d’événements particuliers : canicule, grand froid, inondations, séisme, fuite de matières dangereuses etc…

Les données collectées sont confidentielles et font l’objet d’un traitement informatique à usage unique, pour la mise en place d’un dispositif d’aide ponctuelle et l’organisation des secours si nécessaire.

Les données recueillies sont utilisées par le CCAS de la Ville d’Etoile sur Rhône et/ou la préfecture de la Drôme en cas de déclenchement d’un plan communal de sauvegarde (PCS). Le CCAS contacte les personnes inscrites pour vérifier qu’elles se portent bien, en cas de canicule, grand froid, inondations…

Inscription auprès du CCAS (voir lien ci-dessous)

PCS-ETOILE-2018.pdf [pdf] 365.3 Ko
Fiche annuaire

Centre Communal d'Action Sociale

Services Publics
  • 45 grande rue, 26800 Etoile-sur-Rhône
  • 0475606990
  • ccas@mairie-etoilessurrhone.fr
  • Horaires d'ouverture :

    Lundi : 8h00-12h30 et 13h30-17h00
    Mardi : 8h00-12h30
    Mercredi : 8h00-12h30 et 13h30-17h00
    Jeudi : 8h00-12h30
    Vendredi : 8h00-12h30 et 13h30-16h00
    Samedi : 10h00-12h00

Le bruit

Il est rappelé que par Arrêté Préfectoral n° 2015183-0024 du 2 juillet 2015, que les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l’aide d’outils ou d’appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage, tels que tondeuses à gazon à moteur thermique, tronçonneuses, perceuses, raboteuses ou scies mécaniques ne peuvent être effectués que de 7 H à 20 H les jours ouvrables et samedi.

Ces travaux sont interdits les dimanches et jours fériés.

Pour toutes informations complémentaires, sur la réglementation, cliquez sur le lien ci-dessous :

L'ambroisie

ambroisie.jpg

La quantité d’ambroisie et par conséquent de ses pollens allergènes augmente chaque été et la région Rhône-Alpes la plus touchée.

Près de 10% de la population de notre région souffre d’allergie à l’ambroisie et il est possible, avec les outils adaptés, de reconnaitre et de lutter contre la propagation de cette plante.

Pour enrayer la propagation de la plante, il faut agir en deux temps.

1/ Avant le printemps, en action préventive, il est possible de prévenir le développement de l’ambroisie. Supportant mal la concurrence des autres plantes, elle pousse principalement dans les zones où la terre est nue, par exemple, après la réalisation de travaux. On peut agir sur ces zones sensibles en favorisant l’installation d’autres végétaux tels que des plantes rampantes ou couvre-sol et en paillant les sols.

2/ En juin-juillet, en action curative, il s’agit d’éliminer les plants sans pesticide par l’arrachage, le fauchage, le broyage, la tonte ou le désherbage thermique. Attention, il ne faut pas agir trop tôt sur la plante sinon elle aura le temps de repousser et de fleurir en août.

Depuis 2014, le public peut participer activement à la lutte contre l’ambroisie en signalant les plants grâce au site Internet www.signalement-ambroisie.fr et à son application smartphone téléchargeable gratuitement à cette même adresse.


Pour toutes informations complémentaires, sur la réglementation, cliquez sur le lien ci-dessous :

Brûler des végétaux

L’écobuage et les feux de plein air sont réglementés par l'arrêté n° 2013-114-0007.

Les IMPRUDENCES représentent la principale cause de départ des feux.

Une bonne connaissance de l’emploi du feu et une attention accrue doivent avoir un rôle déterminant dans la maîtrise du risque d’incendie.

Il est donc préférable de laisser les déchets verts en décomposition naturelle, compostés sur place, broyés ou emmenés à la déchetterie.

Ci-dessous, l'arrêté prefectorale portant réglementation des feux et brûlage, à l’air libre ou à l'aide d'incinérateur individuel en vue de préserver la qualité de l’air dans le département de la Drôme ainsi que le calendrier relatif à l’emploi du feu vous permettant de visualiser les situations autorisées dans le département de la Drôme.​


ecobuage.pdf [pdf] 87.9 Kocalendrier.pdf [pdf] 158.57 Ko